Accueil » Acupuncture » L’acupuncture et l’obésité

L’acupuncture et l’obésité

L’acupuncture peut aider à perdre du poids.

Quand on sait que l’excès de poids relève d’un déséquilibre énergétique dans l’organisme et que l’acupuncture se trouve être une médecine d’équilibre essentiellement, il est tout à fait naturel de penser à l’acupuncture dans le traitement de l’obésité.

L’acupuncture va agir sur différents volets :
Certains points puncturés vont agir sur les centres de la saciété. De ce fait on peut considérer que l’acupuncture a un effet coupe faim. Elle va également réguler le métabolisme, et par là même, aider à la facilitation de la lipolyse autrement dit au brûlage des graisses.

Elle va aussi, calmer le stress qui joue souvent un grand rôle dans la prise de poids. On sait que le stress engendre parfois le grignotage quand ce n’est pas carrément de la boulimie (avoir envie de manger sans avoir faim). De même, il va perturber le métabolisme. La puncture de quelques points anti stress peut régler le problème.

Enfin, l’acupuncture peut agir sur le métabolisme de l’eau et sur certains troubles hormonaux qui peuvent déterminer des retentions d’eau donnant lieu à l’hydrolipodystrophie appelée communément cellulite.

Ce sont là les principaux rôles de l’acupuncture dans le traitement de l’obésité.

C’est donc un bon moyen d’accompagnement pour bien maigrir en plus d’une rééducation alimentaire bien menée et une bonne hygiène de vie (reprise de l’activité physique).

Le traitement de l’obésité doit porter sur plusieurs facteurs et l’acupuncture peut en résoudre certains.

Pour notre part, elle est systématiquement utilisée dans le traitement de l’excès de poids depuis plus de vingt ans et les résultats obtenus attestent encore une fois de son efficacité.

La méthode que nous utilisons a été le sujet d’une communication aux Entretiens George Soulier De Morant; Paris en Mars 2011 et publiée dans la revue Acupuncture and Moxibustion. Cette étude tente d’analyser l’apport de l’acupuncture associé à la diététique dans la prise en charge des obésités graves. Elle est résumée dans le paragraphe qui suit:

Résumé : Les obésités graves se définissent par un IMC > 35. En MTC, l’obésité est décrite sous le terme de feipang. Ce dernier désigne un surpoids du corps dû à l’accumulation de graisse qui correspond à des mucosités. Les obésités graves ne sont pas nécessairement la conséquence du ‘’trop manger/peu bouger’’ mais résultent de déséquilibres énergétiques plus profonds. Et l’acupuncture semble tout à fait indiquée dans la correction de ces déséquilibres. Afin de déterminer l’apport de l’acupuncture associée à la diététique dans le traitement des obésités graves, une étude a été réalisée de Janvier 2000 à Décembre 2009. L’analyse portant sur 1486 patients souffrant d’obésité grave et soumis à un protocole de traitement acupunctural standardisé a bien mis en évidence le rôle positif de l’acupuncture par comparaison à d’autres études où cette dernière n’était pas utilisée. L’acupuncture permet une perte de poids significativement plus importante tout en apportant plus de confort au patient. En plus de son rôle régulateur du métabolisme, elle réduit la faim et calme le stress. Ces premiers résultats, bien que très encourageants, nécessitent d’être validés par d’autres études similaires. L’acupuncture constitue une voie de recherche à ne pas négliger et une alternative qu’on aurait tort d’ignorer. Mots-clés : obésités graves-mucosités-déséquilibres énergétiques-diététique-rôle régulateur du métabolisme.

Summary: Obesity, in Traditional Chinese Medicine, is called feipang, and is defined as an overweight due to accumulation of grease. The grease corresponds to mucus in TCM. Serious obesities are defined as a BMI ≥ 35. Those disorders are not necessarily due too ’’eating too much/ moving too little’’ but are a result of major energy imbalance. In this context, acupuncture would be well dedicated to harmonize the energies. A study of 1486 patients was carried out from January 2000 until December 2009, in order to investigate the impact of acupuncture associated with dietary regime in patients with serious obesity. They all followed the same standardized protocol of acupunctural treatment. The analyses of the results showed a better outcome in comparison with dietary treatments without acupuncture. The latter made the patients losing significantly more weight, while bringing them more comfort and less suffer. Acupuncture has a regulatory action on the metabolism, on the hunger/satisfaction balance and on the release of stress hormones. These first results, although very encouraging, require to be validated by other similar studies. Acupuncture is an interesting field of research which rewards further extensive exploring.